FAQ

Des questions ?

Vous avez encore des questions sur le champ d'essai conduite autonome ? Nous pouvons peut-être vous aider avec notre collection de FAQ. Il suffit de cliquer sur votre chemin à travers !
A ce stade, nous avons rassemblé les questions fréquemment posées et les réponses correspondantes.

Si vous avez encore des questions, nous serons heureux d'y répondre personnellement au numéro de téléphone +49 721 6107-5005.
Ou utilisez nos formulaires pour les demandes des citoyens et les demandes d’admission.

 

Pourquoi le champ d'essai est-il installé ?

Dans le champ d'essai, il s'agit de tester et de développer des systèmes de véhicules pour la conduite automatisée et en réseau dans le trafic routier réel. Ce n'est qu'ainsi que les applications de mobilité future pourront être testées de manière réaliste, telles que la conduite automatisée de voitures, d'autobus ou de véhicules utilitaires tels que les services de nettoyage des rues ou de livraison. En outre, les conditions cadres réglementaires et juridiques pourraient être actualisées. La création d'un champ d'essai contribuera également à tester efficacement des solutions technologiques dans le domaine de la numérisation de la mobilité, telles que des services complémentaires intelligents ou la protection des données. Les petites et moyennes entreprises, en particulier, bénéficieront de ce champ d'essai librement accessible et la participation d'entreprises des secteurs de la mobilité et des TIC sera encouragée.

Qu'est-ce qui distingue le champ d'essai ?

  • Essais de technologies et de services pour la conduite en réseau et automatisée dans divers domaines d'application, en particulier dans les centres-villes
  • Forte intégration régionale et soutien scientifique par des experts dans le domaine de la mobilité, des véhicules automatisés et des TIC, par exemple actifs dans la région du profil Mobility Systems Karlsruhe, projets RegioWin efeuCampus & RegioMOVE, pôle de compétitivité Electromobilité de pointe Sud-Ouest, Tech Center a-drive, DFG SPP "Cooperative Interacting Automobiles".
  • Création ou simplification de l'accès aux thèmes technologiques clés pour les entreprises, en particulier pour les start-ups et les PME du Bade-Wurtemberg.
  • Interconnexion de l'industrie automobile avec l'industrie des technologies de l'information et de la communication (TIC)
  • Opérateur établi avec une forte compétence dans l'exploitation des systèmes de trafic.

Qu'est-ce qui sera mis en œuvre ? Quelles sont les mesures prévues ?

Les fonds fournis serviront à préparer une grande variété de zones de circulation à la conduite automatisée et en réseau. Pour ce faire, des cartes 3D très précises seront générées et des capteurs seront installés pour l'enregistrement en temps réel du trafic et de ses facteurs d'influence. Les données seront traitées puis mises à la disposition des utilisateurs du champ d'essai. Des liaisons radio et, à long terme, les dernières technologies de télécommunication doivent être mises en place pour assurer une transmission robuste des données depuis et vers les véhicules. Les mesures suivantes sont prévues pour la construction du champ d'essai :

  •     Equipement des zones de circulation et des itinéraires de différents types pour la conduite automatisée et en réseau
  •     Installation de capteurs pour l'enregistrement en temps réel des événements liés à la circulation et des facteurs influençant la circulation dans des zones sélectionnées de l'infrastructure routière
  •     Génération et mise à disposition de cartes 3D très précises et actualisées
  •     Equipement et mise à disposition de véhicules et d'infrastructures d'essais (bancs d'essais XiL, ateliers, espaces de travail)
  •     Etablissement de liaisons radio utilisant les dernières technologies et l'utilisation de la fibre optique pour assurer une transmission de données robuste, rapide et sécurisée depuis et vers les véhicules.
  •     Mise en place du backend informatique pour le traitement des données dans les serveurs backend et mise à disposition des utilisateurs du champ d'essai
  •     Évaluation d'accompagnement de la conformité juridique des mesures et de la protection des données

Quelles routes et infrastructures le site d'essai comprend-il ?

Les itinéraires testés sur le terrain couvriront tous les types de routes pertinents, depuis les zones urbaines à circulation mixte (véhicules, vélos et piétons) jusqu'aux zones urbaines à 30 et 50 km/h, aux parkings urbains à plusieurs étages, aux zones résidentielles, aux autoroutes d'État et fédérales et aux sections autoroutières. Les zones et sections d'essai prévues comprennent le Campus Sud et le Campus Est du KIT, des parties de la ville Est et des quartiers Sud autour de la gare centrale, des routes et des tronçons autoroutiers de liaison vers Stuttgart et Heilbronn. Le campus de recherche de Bruchsal et les champs d'essai pour la logistique automatisée et les véhicules commerciaux à Bruchsal et Heilbronn seront également reliés.

Y a-t-il des changements dus à la structure du champ d'essai ou est-ce que quelque chose est en cours de reconstruction ?

L'infrastructure routière existante doit être utilisée dans le champ d'essai. Pour les usagers de la route et les résidents qui ne participent pas à l'opération d'essai, il n'y aura aucun changement ou restriction dans l'utilisation des routes. Il est également possible de détecter d'autres antennes d'émission pour les communications WLAN et mobiles à installer dans la zone de trafic, ainsi que des capteurs qui collectent exclusivement des données non personnelles.

Qui contrôle le champ d'essai et dans quelle mesure est-il sûr ?

A l'avenir, l'opération d'essai sera coordonnée et contrôlée à partir d'un centre de contrôle de l'opérateur KVV. Les véhicules d'essai sont équipés d'une technique de sécurité complexe conformément aux dispositions légales en vigueur et un chauffeur de sécurité est toujours impliqué dans les essais conformément aux exigences légales en vigueur. En outre, un portail Internet sera mis en place pour informer les citoyens sur l'état et l'équipement des champs d'essai et des pistes d'essai et leur permettre d'accéder facilement à des données exemplaires sélectionnées dans le domaine des techniques de mesure.

Qui prend les décisions de conduite pour une conduite autonome ?

Le champ d'essai fournit des données et des équipements techniques de pointe pour les essais de conduite en réseau et autonome, sans être responsable de l'exhaustivité et de l'exactitude des données. Cela résulte déjà du fait que la technologie est mise au point ou développée dans le cadre d'un projet de recherche. La décision finale de conduite revient à l'utilisateur du champ d'essai ; cette décision n'est pas prise par les données transmises et la technologie existante.

Comment la protection des données personnelles est-elle assurée ?

Un concept a été développé pour le TAF qui répond aux exigences de protection des données et qui a été coordonné avec le Commissaire d'Etat à la protection des données et à la liberté de l'information du Bade-Wurtemberg. Les images capturées par les caméras sont converties en listes d'objets anonymes à l'intersection d'algorithmes automatiques, qui sont ensuite mises à la disposition du conducteur du véhicule d'essai pour comparaison avec ses données. En outre, des images d'ensemble individuelles sont prises à des fins de recherche afin d'améliorer la conversion des images en ces listes d'objets. Les plaques d'immatriculation et les visages des véhicules ne sont pas reconnaissables sur ces images. La responsabilité des données recueillies dans les véhicules et de leur traitement technique incombe aux utilisateurs du champ d'essai. Ils sont bien entendu tenus de respecter les dispositions applicables en matière de protection des données.

Quelles institutions sont à l'origine du champ d'essai ? Qui forme le consortium ?

Avec ce projet, le consortium de la ville de Karlsruhe, l'Association des transports de Karlsruhe KVV, le Centre de recherche en informatique de la FZI, l'Institut de technologie de Karlsruhe, l'Université des sciences appliquées - Technologie et économie de Karlsruhe, l'Institut Fraunhofer d'optronique, de génie système et d'évaluation des images IOSB, l'Université Heilbronn et la ville de Bruchsal ainsi que les partenaires associés soutiennent ce test. Le futur exploitant du champ d'essai est le Karlsruher Verkehrsverbund (KVV).

Le ministère des Transports du Bade-Wurtemberg met à la disposition du consortium 2,5 millions d'euros pour la conception, la planification et l'extension du site d'essai. Le consortium ainsi que les partenaires associés et les partenaires industriels apporteront des fonds supplémentaires au projet, qui créera un champ d'essai pour la conduite en réseau et automatisée dans le Bade-Wurtemberg, ouvert à la technologie et indépendant des entreprises individuelles.

Quels itinéraires sont spécifiquement prévus pour le champ d'essai de Karlsruhe ?

A Karlsruhe, les intersections "Durlacher Allee/Ostring" et "Mannheimer Straße/Ostring" sont actuellement équipées de composants de champ d'essai. Par la suite, le parcours de l'Ostring de la Haid-und-Neu-Straße à la Wolfartsweierer Straße sera équipé d'une infrastructure de communication et d'une station météorologique publique. Le consortium prévoit également d'équiper les jonctions Durlacher Allee/Weinweg et Gerwigstraße/Weinweg d'ici début 2019 dans le cadre des travaux de transformation déjà en cours dans le cadre des mesures de construction IKEA.

Que se passe-t-il à Heilbronn ?

A Heilbronn, une section d'environ sept kilomètres de long du champ d'essai sera mise en place. Elle s'étend de l'échangeur autoroutier Heilbronn/Neckarsulm (AS37) via Neckarsulmer Straße et Albertistraße jusqu'à Hafenstraße et se termine sur le parking à étages "Im Wohlgelegen". De là, il n'y a que quelques pas jusqu'à l'entrée du Salon fédéral de l'horticulture 2019, pour plus d'informations : https://www.heilbronn.de/umwelt-klima/mobilitaet/vernetztes-und-automatisiertes-fahren.html

Quand le projet démarrera-t-il et combien de temps durera-t-il ?

Le 31 octobre 2016, le coup d'envoi officiel du projet a été donné pour la construction du champ d'essai, qui doit être mis en service après 17 mois. Le champ d'essai doit ensuite être exploité pendant au moins cinq ans.